Johanna Ziemer

La montée des eaux
En résidence en mars et avril 2023
Rechercher un résident

Johanna Ziemer travaille comme dramaturge, traductrice et écrivaine pour des oeuvres scéniques de théâtre musical en Allemagne. Son répertoire s’étend des opéras baroques européens, aux opéras bourgeois du XIXe siècle jusqu’aux performances internationales contemporaines.

La dramaturge vient au Sénégal pour engager la création d’une nouvelle performance sur l’espace public pour aborder les sujets du changement climatique et l’histoire des luttes décoloniales en Afrique. En se référant à la narration polyphonique de l’autrice Maryse Condé et à l’oeuvre de Shirley Graham Du Bois, elle se projette sur la création d’une représentation de théâtre musical qui cherche à parler des implications persistantes entre colonisation et dérèglement climatique. Pour cela, la région de Saint- Louis joue ici un rôle particulier, tant du point de vue historique, en tant qu’épicentre du système colonial en Afrique de l’Ouest, que du point de vue environnemental par son écosystème naturel rare.

L’idée est d’examiner de plus près les liens encore perceptibles qu’il est possible d’établir entre les entreprises coloniales passées et les catastrophes et injustices climatiques qui se produisent aujourd’hui. Ce travail aboutit sur une création qui aborde la notion de déséquilibre dans la répartition inégale des fardeaux dans le monde. En collaboration avec différents protagonistes (habitants, scientifiques, pêcheurs et activistes) et en s’appuyant sur la dramaturgie de l’opéra « Tom Tom » de Shirley Graham Du Bois – épouse du célèbre sociologue panafricaniste W.E.B Du Bois, Johanna Ziemer étudie et teste des moyens artistiques pour partager ces expériences et réfléchir aux visualisations des liens multiformes entre histoires africaines, européennes et coloniales, persévérants jusqu’à aujourd’hui.